Détournement du flux textiles, linges, chaussures

Contenu de la page : Détournement du flux textiles, linges, chaussures

Les opérations de détournement du flux textiles ont une existence assez générale en Ile de France, comme ailleurs… mais, de la même manière, elles n’assurent sans doute pas une exploitation très intensive du gisement potentiel.

Elles restaient, jusqu’à présent, nettement en marge du service public de gestion des déchets (collectivités peu ou pas impliquées dans la mise en œuvre des modalités de collecte, ignorant largement les tonnages détournés etc).

La consultation de la base de données SINOE est à cet égard significative : à la rubrique « textiles », pour l’Ile de France…un seul site de récupération (une déchèterie) mentionné.

Aujourd’hui, ces opérations sont également toujours assez peu inscrites dans une véritable dynamique locale de prévention.

Dans les différents supports institutionnels de sensibilisation aux écogestes, le don ou le dépôt des vêtements abandonnés figure généralement parmi les conseils de principe pour l’évitement de déchets.
Par contre, la précision des emplacements des conteneurs ou le retour d’information sur les tonnages collectés par rapport au potentiel sont beaucoup plus rares dans la communication des collectivités.

A cet égard, les seules collectivités identifiées montrant une démarche proactive dans ce domaine en Ile de France sont :

  • le SYCTOM de l’agglomération parisienne et la Ville de Paris
  • des communes comme Suresnes ou Nanterre
  • le SIOM Chevreuse (91)
  • le SIREDOM (91), dont la « table ronde textile » a constitué une démarche intéressante (en matière de concertation entre partenaires, de maîtrise par la collectivité, de transparence et traçabilité…) et qui peut servir d’exemple.
Désormais, le dispositif de R.E.P., institué par les articles L541-10-3 et D543-214 à D543-224 du Code de l’environnement, et traduit par la création et l’agrément de ECO TLC devrait constituer un progrès important à mettre à profit par les acteurs locaux (les rôles complémentaires, relations contractuelles et échanges d’informations entre ces différents acteurs s’en trouvent précisés).

Indépendamment même des disparités de leur implantation, ce chiffre à lui seul montre la marge de progrès qui existe pour mieux exploiter ce gisement d’évitement par détournement. En considérant les deux principaux (et quasi seuls) opérateurs de collecte de textiles par conteneurs présents en Ile de France (Le Relais et Eco textiles), on peut comptabiliser environ 1600 points de dépôt à l’échelle régionale, soit 1 pour près de 7 000 hab.

retour en haut de page


L'ademe en Ile de France

Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie
Direction régionale Ile-de-France
6/8 rue Jean Jaurès - 92807 PUTEAUX CEDEX
Tél 01 49 01 45 47
Fax 01 49 00 06 84
Points Rénovation Info Service
0810 140 240