Gisements d’évitement

Contenu de la page : Gisements d’évitement

  • commencer par un large inventaire des produits utilisé au sein de tous les services de l’organisme.
    • tous types de produits sont potentiellement concernés (la prévention qualitative ne devra pas être oubliée, tant en termes d’évitement de l’abandon, que de réduction des consommations et d’évitement à l’achat). Tout le travail de sensibilisation et d’animation devra susciter des expressions sur ces produits par les agents qui les utilisent.
    • une approche complémentaire par « moments de la vie de l’organisme peut être fructueuse : cérémonies officielles, réunions de l’assemblée délibérante, pots de départ (voir le fiches correspondantes sur le site du MEEDDAT…
    • une part significative des déchets des collectivités étant du mobilier et des équipements divers, ne pas oublier les champs de prévention suivants : location, réparation, don ou revente, achat de matériel d’occasion.

Elles permettent plutôt de se situer que de définir son propre gisement d’évitement.

  • des données moyennes sont disponibles, notamment pour la consommation de papier de bureau (de 15.000 à 20 .000 feuilles A4/an pour un agent du tertiaire) ou pour des surfaces d’espaces verts selon tel ou tel mode d’exploitation (voir check-list compostage)
  • on obtiendra des données propres à l’organisme en réalisant un état initial :
    • des consommations par produit (par exemple : quantité de ramettes de papier achetée sur l’année de référence).
    • ou des déchets générés, lorsqu’ils ne résultent pas directement d’un « achat », comme c’est le cas pour les déchets d’espaces verts.
      Indispensable pour évaluer les résultats de l’action mais aussi pour « calibrer » l’objectif (en valeur mais aussi dans le temps), l’état initial n’est pas toujours simple à réaliser (même une comptabilité ne distingue pas toujours les ramettes de papier des autres fournitures de bureau)
  • il peut être intéressant d’affiner cet état initial par activités /services (la consommation de papier est forcément très différente entre services technique, administratif…et communication) ;
    L’externalisation de certaines tâches (par exemple, recours à un imprimeur) seront à prendre en compte. Plus précisément, les données sont à rechercher en interne en distinguant dans chaque service concerné, les appareils et leurs consommables.

retour en haut de page


L'ademe en Ile de France

Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie
Direction régionale Ile-de-France
6/8 rue Jean Jaurès - 92807 PUTEAUX CEDEX
Tél 01 49 01 45 47
Fax 01 49 00 06 84
Points Rénovation Info Service
0810 140 240