ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Île-de-France

Cycle de conférences, quatrième demi-journée : la démarche « low-tech » comme approche systémique de l'innovation

Pour cette quatrième demi-journée consacrée à la démarche « low-tech » comme approche systémique de l’innovation, nous avons eu le plaisir d’accueillir Philippe Bihouix.

Conférence « La démarche “low-tech”, pour des territoires innovants (vraiment) soutenables ? » de Philippe Bihouix

  • Date : 27 septembre 2018
  • Lieu : Halle Pajol, 20 Esplanade Nathalie Sarraute, 75018 Paris

Philippe Bihouix est ingénieur centralien, spécialiste des ressources minières et membre fondateur de l’Institut Momentum. En 2017, il préside le groupe de réflexion « low-tech » de la Fabrique Écologique pour étudier pourquoi et comment il serait possible de développer l’innovation « low-tech ».

Par un retour historique de la question de l’innovation, puis en décryptant, selon la logique systémique, les interactions étroites existant entre les systèmes géologique, énergétique et économique, Philippe Bihouix a expliqué ce que recouvre, pour lui, la terminologie « low-tech », pourquoi son déploiement est absolument nécessaire et comment il pourrait se mettre en œuvre dans les politiques publiques territoriales.

Pour aller plus loin :

Table ronde « “Low-tech” et numérique : quelles perspectives en Île-de-France ? »

Avec :

  • Valéry Dubois, journaliste, spécialiste des questions environnementales (modérateur).
  • Philippe Bihouix, ingénieur, spécialiste des ressources minières, membre fondateur de l’Institut Momentum, président du groupe de travail « Low-tech » de la Fabrique Écologique.
  • Alice Canabate, chercheure associée au Laboratoire de changement social et politique, Université Paris-Diderot (Paris 7), vice-présidente de la Fondation de l’Écologie Politique, membre de l’Institut Momentum.
  • Gwennaelle Costa-Le Vaillant, directrice de projets « Smart Région Initiative », Région Île-de-France.
  • Hugues Ferreboeuf, directeur du projet « Lean ICT », The Shift Project.
  • Noémie Fompeyrine, chargée de mission Résilience, deputy chief resilience officer, secrétariat général de la Ville de Paris.
  • Arthur Keller, ingénieur, consultant, conférencier, spécialiste des vulnérabilités des sociétés thermo-industrielles et des stratégies de résilience collective, co-auteur de la note « Vers des technologies sobres et résilientes - Pourquoi et comment développer l’innovation “low-tech” ? » de la Fabrique Écologique, administrateur de l’association ADRASTIA.
  • Alexandre Monnin, philosophe, spécialiste de l’architecture et de la philosophie du Web, enseignant-chercheur au Groupe ESC Clermont, expert Open Data à Etalab, cofondateur du groupe de réflexion « Web we can afford » au World Wide Web consortium (W3C), directeur de recherche de Origens Lab, président de l’association ADRASTIA.

Pour aller plus loin :