ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Île-de-France

Cycle de conférences, sixième demi-journée : représentation systémique des enjeux géopolitique, socioéconomique et financier

Pour cette sixième demi-journée consacrée à la représentation systémique des enjeux géopolitique, socioéconomique et financier dans la théorisation économique et à la mise en exergue de la notion de « communs » matériels et immatériels comme outil de mise en œuvre de la transition écologique, nous avons eu le plaisir d’accueillir Jean-Michel Valantin et Antoine Godin.

Conférence « Géopolitique et géoéconomie d’une planète déréglée : "Guerre de tous contre tous" ou coopération stratégique internationale ? » de Jean-Michel Valantin

Présentation de la conférence de Jean-Michel Valantin (PDF - 2.2Mo)

  • Date : 13 novembre 2018
  • Lieu : Forum des Images, 2 rue du cinéma, 75001 Paris

Jean-Michel Valantin est docteur en études stratégiques et sociologie de la défense, spécialiste des effets géopolitiques et stratégiques du changement climatique et de la compétition internationale pour les ressources et responsable de la section Environment & Security du think tank britannique The Red (Team) Analysis Society.

Les changements géophysiques et la crise biologique planétaires en cours sont autant de facteurs de bouleversements géopolitiques rapides, massifs et brutaux. Un nouveau paysage géopolitique et stratégique émerge, marqué par la combinaison du changement climatique et de ses effets systémiques, telles les migrations de masse, la compétition mondiale pour les ressources et la crise des régimes contemporains.

Où les politiques de Trump, de Poutine et de la Chine mènent-elles la planète ? Comment l’épuisement des océans alimente-t-il la piraterie maritime ? Comment le réchauffement de l’Arctique est-t-il exploité par certains intérêts tandis qu’il constitue une immense catastrophe pour des milliards d’humains ? Quelles régions ont les meilleurs atouts pour traverser le XXIèe siècle ?

Jean-Michel Valantin nous a décrit les liaisons dangereuses entre les systèmes économique, militaire, climatique et écologique. Il nous a alertés sur les dangers, les violences et les barbaries qui se profilent et nous a rappelé que le moment critique du choix collectif entre la « guerre de tous contre tous » sur une planète effondrée ou une alliance stratégique internationale pour répondre aux nouveaux défis planétaires approche à grands pas.

Pour aller plus loin :

Conférence « Quels outils de résilience socioéconomique dans un monde fini, complexe et instable ? » d’Antoine Godin

Présentation de la conférence d'Antoine Godin (PDF - 2.8Mo)

  • Date : 13 novembre 2018
  • Lieu : Forum des Images, 2 rue du cinéma, 75001 Paris

Antoine Godin est docteur en économie, économiste senior au département « Diagnostics économiques et politiques publiques » à la direction « Études, recherches et savoirs » de l’Agence française du développement (AFD).

Ouvertement et pleinement inspirée des travaux de modélisation de l’évolution des principaux indicateurs du monde dont est issu le rapport Meadows de 1972 et de l’éconophysique, l’AFD développe depuis quelques années un outil de modélisation macro-économique à l’échelle des nations baptisé « GEMMES » (General Monetary and Multisectoral Macrodynamics for the Ecological Shift). Cet outil intègre dans ses scénarios les risques financiers et monétaires et leur interaction avec l’impact des dérèglements écologiques afin d’aider à une prise de décision macro-économique informée de ces enjeux décisifs. GEMMES permet en effet de conjuguer l’impact du réchauffement climatique et la raréfaction des ressources naturelles (énergétiques et minérales) à la dynamique du capital, des dettes privées et publiques et du sous-emploi. Enfin, il rend compte de la manière dont la réduction des inégalités facilite la résilience d’une économie nationale ou régionale.

Après nous avoir rappelé les grands enjeux écologiques planétaires, Antoine Godin nous a ainsi décrit le contexte, les objectifs, le fonctionnement, les résultats et les limites actuelles de cet outil.

Pour aller plus loin :

Table ronde suite à la conférence de Jean-Michel Valantin et Antoine Godin : « Géopolitique, financement et communs : quels outils de pilotage du système socioéconomique dans un monde fini, complexe et instable ? »

Nous avons ensuite recueilli ainsi les réactions d’un panel de spécialistes de haut niveau au regard des interventions de Jean-Michel Valantin et d’Antoine Godin.

Nous avons entendu aussi leurs témoignages sur la manière dont ils appréhendent à travers leurs réflexions et travaux les enjeux liés à la théorisation économique et notamment la prise en compte des phénomènes géopolitiques ainsi qu’aux outils de pilotage de la résilience socioéconomique à l’aune de l’approche systémique et dans un contexte global d’instabilités multiples.

Puis nous avons interrogé les opportunités de développement d’un outil d’aide à la décision inspiré de GEMMES et de World3 (rapport Meadows) à l’échelle d’une nation et d’un territoire comme l’Île-de-France et intégrant l’ensemble des effets systémiques du réchauffement climatique.

Enfin, nous avons tenté de définir la place des outils de financement de la transition écologique dans un tel contexte ainsi que celle d’une institutionnalisation des « communs » matériels (climat, biodiversité, énergie, eau, minerais, etc.) et immatériels (démocratie, souveraineté, laïcité, monnaie, travail, cohésion sociale et culturelle, etc.), dans une perspective d’articulation résiliente des économies aux différentes échelles spatiales considérées (international, nationale, régionale et territoriale).

Avec :

  • Valéry Dubois, journaliste, spécialiste des questions environnementales (modérateur).
  • Valérie Gacogne, docteure en économie du transport, spécialiste de la dynamique des systèmes complexes, fondatrice de Complexio, adjointe au Maire de Quimper, en charge de la nouvelle gouvernance des politiques publiques et conseillère communautaire de Quimper Bretagne Occidentale.
  • Antoine Godin, docteur en économie, économiste senior, département « Diagnostics économiques et politiques publiques », direction « Études, recherches et savoirs », Agence française du développement (AFD).
  • Alain Grandjean, docteur en économie de l’environnement, cofondateur de Carbone 4, expert associé de la chaire Énergie & prospérité, corédacteur du rapport « Mobiliser les financements pour le climat » (2015), coprésident de la mission sur la tarification du carbone pour la ministre de l’Environnement (2016), président du Comité des experts du débat national sur la transition énergétique (2013), membre de la Commission Rocard sur la contribution climat énergie (2009), membre de la Commission Juppé/Rocard sur le grand emprunt (2009), membre du Conseil économique pour le développement durable (CEDD) auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, membre du Comité scientifique du Shift Project et de la Fondation pour la nature et l’homme (FNH) et auteur du blog Chroniques de l’anthropocène.
  • Jacques Sapir, Docteur en économie, Directeur du Centre d’Études des Modes d’Industrialisation (CEMI) de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), enseignant à l’École d’économie de Moscou, membre étranger de l’Académie des sciences de Russie, spécialiste des politiques monétaires et de l’euro, de la démondialisation, de la souveraineté et des questions de défense et de stratégie militaire et auteur du blog Russeurope.
  • Jean-Michel Valantin, docteur en études stratégiques et sociologie de la défense, spécialiste des effets géopolitiques et stratégiques du changement climatique et de la compétition internationale pour les ressources et responsable de la section Environment & Security du think tank britannique The Red (Team) Analysis Society.