ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Île-de-France

Contexte

De manière générale, les Français perçoivent la pollution atmosphérique comme une réelle menace pour la santé. La qualité de l’air constitue donc un enjeu sanitaire et environnemental important.

La qualité de l'air extérieur

Les polluants atmosphériques sont liés aux activités humaines (transports, activités industrielles, chauffage, déchets, agriculture, etc…) ou proviennent directement de la nature (pollens, érosion des sols, zones humides…).

On distingue les polluants primaires issus des sources de pollution et les polluants secondaires qui se forment par transformation chimique des polluants primaires de l’air.

Ces polluants ont des effets sur la santé en fonction de :

  • leur taille, ils pénètrent d’autant plus profondément dans l’appareil respiratoire et sanguin que leur diamètre est faible ;
  • leur composition chimique, ils peuvent contenir des produits toxiques ;
  • la dose inhalée ;
  • l’exposition spatiale et temporelle ;
  • l’âge, l’état de santé, le sexe et les habitudes des individus.

Ils ont également des effets néfastes sur l’environnement : les bâtis (salissures par les particules), les écosystèmes et les cultures (nécroses foliaires par l’ozone).

Les normes de qualité de l’air énoncées par l’article R221-1 du code de l’environnement sont définies :

  • en fonction des objectifs à atteindre ;
  • sous forme de seuils pour informer la population et prendre des mesures de lutte contre la pollution.

Les principaux polluants et leurs impacts
(Source : « Améliorer la qualité de l'air extérieur (PDF - 2.7Mo) », ministère du Développement durable)
Tableau des principaux polluants et leurs impacts (nouvelle fenêtre). Voir descriptif détaillé ci-après (PNG - 283.5Ko)
(Cliquez sur le tableau pour l'agrandir)

Descriptif détaillé du tableau (DOC - 50.7Ko)

La qualité de l'air intérieur

Nous passons environ 80 % de notre temps dans des lieux fermés, en particulier dans nos logements. La qualité de l’air que l’on y respire influe sur notre santé et notre confort. Elle peut y être moins bonne qu’à l’extérieur : lorsque l’air intérieur est pollué, il l’est généralement de façon diffuse et continue.

Nous pouvons également être exposés à des produits nocifs. Les risques sont encore plus sensibles pour des personnes fragiles (enfants, personnes âgées, malades, etc.).

Limiter la pollution de nos logements est une nécessité. Renouveler l’air est essentiel pour évacuer les odeurs et les polluants, éliminer l’excès d’humidité et assurer le bon fonctionnement des appareils à combustion.

Les principales sources de pollution de l'air intérieur
(Source : « Un air sain chez soi (PDF - 2.8Mo) », ADEME)

Les principales sources de pollution de l'air intérieur (nouvelle fenêtre). Voir le descriptif détaillé ci-après (PNG - 469.4Ko)
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Descriptif détaillé du schéma (DOC - 24.6Ko)

Les polluants de l'air intérieur les plus courants et leurs origines
(Source : « Un air sain chez soi (PDF - 2.8Mo) », ADEME)

Les polluants de l'air intérieur les plus courants et leur origine (nouvelle fenêtre). Voir le descriptif détaillé ci-après (PNG - 76.1Ko)
(Cliquez sur le tableau pour l'agrandir)

Descriptif détaillé du tableau (DOC - 50.2Ko)