ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Île-de-France

Économies d'énergie

Contexte

La recherche de la performance énergétique et de l’utilisation rationnelle de l’énergie constitue une composante historique des actions de l’ADEME.

La région Île-de-France consomme environ 303 TWh par an (donnée de 2009). Il s’agit du niveau le plus élevé des régions françaises et représente 13 % de la consommation nationale. La consommation d’énergie par habitant, de 7 400 kWh, est cependant inférieure à la moyenne nationale.

Excepté le secteur industriel soumis aux effets de la crise économique, les consommations d’énergie des principaux secteurs d’activité en Île-de-France n’ont cessé d’augmenter de 1990 à 2005 (près de 24 % d’augmentation) avant de diminuer progressivement jusqu’en 2009.

Au total, 70 % de la consommation énergétique finale est d’origine fossile (produits pétroliers et gaz naturel), due principalement aux secteurs du bâtiment et des transports.

Le profil énergétique est révélateur des caractéristiques très urbaines du territoire, et de son économie majoritairement tournée vers le tertiaire.

Consommation d'énergie finale en 2009 par secteur
et par type d'énergie en Île-de-France

Source : Tableau de bord de l'énergie en Île-de-France – édition 2014, Consommations finales 2009

Consommation d'énergie finale en 2009 par secteur. Voir le descriptif détaillé ci-après

Descriptif détaillé du graphique (DOC - 32.8Ko)

Consommation d'énergie finale en 2009 par énergie. Voir le descriptif détaillé ci-après

Descriptif détaillé du graphique (DOC - 32.8Ko)

Chaque année, la réalisation du bilan des consommations d’énergie en Île-de-France fait ressortir très nettement les quatre composantes majeures suivantes :

  • les transports sont en tête des consommations ;
  • le secteur résidentiel est le plus gros consommateur de gaz ;
  • le secteur tertiaire est le plus gros consommateur d’électricité ;
  • les consommations de l’industrie et de l’agriculture sont relativement faibles.

L’Île-de-France – à l’image de la France métropolitaine – se situe sur une évolution à la baisse de ses consommations énergétiques, tout en restant dans un contexte de croissance de la population et des emplois sur son territoire, ce qui représente un réel « virage » depuis 2005.

La Direction régionale Île-de-France de l’ADEME concentre également ses efforts sur des domaines tels que le Bâtiment ou les Transports qui présentent des enjeux importants de réduction des consommations d’énergie, sur les Énergies renouvelables qui offrent une alternative aux énergies fossiles et sur le Changement climatique dont la problématique est étroitement liée à celle de l’énergie.