ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Île-de-France

Collectivités

Territoire et villes durables

Conseil en énergie partagé (CEP)

Le conseiller en énergie partagé travaille sur un ensemble de collectivités locales (regroupant environ 50 000 habitants selon la densité de population), accompagne et conseille les communes dans la réduction de la consommation énergétique de leurs bâtiments (électricité, chauffage, eau…), de l’éclairage public et de la flotte de véhicules.

Il a pour principales missions :

  • la sensibilisation et l’information opérationnelle ;
  • l’état des lieux des consommations du patrimoine ;
  • la responsabilisation de la commune bénéficiaire du service ;
  • la mise en place d’actions de long terme avec la commune ;
  • la mise en place d’un réseau d’échange autour du CEP entre les communes.

Consulter la rubrique dédiée au Conseil en énergie partagé.

Le dispositif Conseil en énergie partagé en Île-de-France (PDF - 2.1Mo).

Plan climat-énergie territoire (PCET)

Le PCET est un projet territorial de développement durable dont la finalité première est la lutte contre le changement climatique.

Institué par le Plan climat national et repris par la loi Grenelle 1 et le projet de loi Grenelle 2, il constitue un cadre d’engagement pour le territoire.

Le PCET vise un double objectif :

  • l’atténuation des émissions de Gaz à effet de serre (GES), il s’agit de limiter l’impact du territoire sur le climat en réduisant les émissions de GES dans la perspective du facteur 4 (diviser par 4 ces émissions d’ici 2050) ;
  • l’adaptation au changement climatique, il s’agit de réduire la vulnérabilité de son territoire puisqu’il est désormais établi que les impacts du changement climatique ne pourront plus être intégralement évités.

Le PCET vient s’intégrer au projet « politique de la collectivité ». Si un Agenda 21 local est mis en place, il renforce le volet « Énergie-climat » de celui-ci et dans le cas contraire, il peut constituer le premier volet d’un futur Agenda 21.

Consulter la rubrique Accompagnement de l’ADEME dans le domaine du changement climatique.

TEDDIF

Créé en 2002, TEDDIF (Territoires, environnement et développement durable en Île-de-France) est un réseau de partage et de capitalisation des pratiques des collectivités franciliennes sur le développement durable. Ce réseau est une réponse commune de la DRIEE Île-de-France, de la Direction régionale Île-de-France de l’ADEME, de l'ARENE, du Conseil régional d’Île-de-France et de l’association ETD pour faciliter l’appropriation des principes du développement durable par les collectivités.

Ce réseau consiste à :

  • faire progresser les pratiques des collectivités en les aidant à prendre en compte les principes du développement durable dans les projets de territoire et favoriser l’émergence de nouveaux projets territoriaux de développement durable en Île-de-France ;
  • permettre aux acteurs locaux de repérer et de mieux connaître les acteurs régionaux susceptibles de les guider dans leur stratégie territoriale.

Dans ce cadre, les partenaires proposent des lieux d’échanges et de sensibilisation favorisant le partage de connaissances et d’expériences et font connaître un certain nombre d'outils ou de démarches en particulier sur les Agenda 21 et les PCET.

Consulter les Rendez-vous du TEDDIF.

Ekopolis

Ekopolis est une association ayant pour but d’encourager le développement durable dans les champs de l’aménagement et de la construction, notamment du renouvellement urbain et de la réhabilitation, et de mobiliser les acteurs concernés de la région Île-de-France.

Ekopolis fait aujourd’hui partie du réseau national BEEP (Bâti environnement – espace pro), créé à l’initiative de l’ADEME avec l’association HQE et l’association Effinergie.

Centre de ressources régional de la qualité environnementale des bâtiments et des aménagements, ces missions regroupent :

  • l’animation du réseau et du centre de ressources ;
  • l’information des professionnels ;
  • le partage et le retour d’expériences ;
  • le recensement des opérations et la création de fiches « bâtiment » et « aménagement » ;
  • la diffusion d’information via différents supports et méthodes ;
  • l’implication dans l’évaluation des performances environnementales des bâtiments en exploitation ;
  • l’implication dans les travaux et les problématiques du secteur de la Qualité environnementale du bâtiment (QEB) et de l’aménagement (référentiel, formation, etc.).