Énergies renouvelables et de récupération

L’Île-de-France produit moins de 12 % de l’énergie qu’elle consomme (hors secteur aérien) et, pour la moitié, il s’agit d’énergies renouvelables.
Si la région dispose de ressources en chaleur renouvelable et de récupération (récupération de chaleur fatale, géothermies, biomasse, solaire…), elle présente aussi des caractéristiques qui lui sont propres et qui engagent des stratégies de soutien et de développement.

Les études de l’ADEME en Île-de-France

Le Schéma régional climat air énergie (SRCAE) fixe des objectifs chiffrés aux horizons 2030-2050. 

Afin d’atteindre ces objectifs, l’ADEME Île-de-France a tout d’abord réalisé deux études sur les énergies renouvelables majeures en Île-de-France. Elles ont permis de chiffrer l’important potentiel des géothermies (différentes profondeurs et technologies) sur le territoire et de quantifier celui de la biomasse énergie.

D’autre part, différentes études menées sur le solaire thermique, la méthanisation, la chaleur de récupération ont montré que de forts potentiels régionaux existent.
Les études sont mises à disposition dans la Librairie de l’ADEME.

Ces études font l’objet d’outils de cartographies qui permettent de traduire les données d’études en données géographiques. 

Ce système d’informations géographiques est porté par l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU), partenaire de l’ADEME Île-de-France, à travers l’outil Energif.

L’outil EnR’CHOIX

L’ADEME conduit une stratégie d’information des collectivités et des entreprises sur la réalité des énergies renouvelables sur les territoires. Elle apporte son expertise pour aider à prioriser les différentes ressources de chaleur renouvelable par rapport aux autres.

Dans le cadre de cette mission, l’ADEME Île-de-France a développé l’outil EnR’CHOIX, un parcours pédagogique d’aide à la décision.

EnR’CHOIX a pour vocation d’aider les collectivités, aménageurs, et gestionnaires de patrimoine à comprendre comment un projet énergétique se construit sur un territoire, via :

  • la mutualisation des besoins ;
  • la priorisation des énergies renouvelables pour le chauffage ;
  • le refroidissement et l’eau chaude des bâtiments.

Composé d’un centre de ressources, EnR’CHOIX permet également de comprendre comment et pourquoi les énergies renouvelables sont prioritaires les unes par rapport aux autres.

Appels à projets Chaleur renouvelable et réseau de chaleur

La Direction régionale Île-de-France de l’ADEME et la Région Île-de-France lancent une nouvelle session d’appels à projets afin de soutenir le développement des filières de production de chaleur renouvelable et de réseau de chaleur.

Ces appels à projets sont complémentaires des Contrats de développement territorial ou patrimonial des énergies renouvelables thermiques de l’ADEME qui visent à soutenir les grappes de petits projets de production d’Énergies renouvelables et de récupération (EnR&R) qui seraient trop petits pour être éligibles au Fonds Chaleur. Ces contrats d’une durée de 3 ans visent à soutenir, dans le cadre d’un contrat unique, un ensemble de projets d’EnR thermiques sur un territoire ou un patrimoine défini, de l’étude de potentiel jusqu’aux investissements.
L’Île-de-France est déjà partiellement couverte par ces contrats. Nous vous invitons à consulter les communes couvertes (XLSX - 31.3 Ko)  et contacter Catherine CHOU qui pourra vous orienter vers le bon interlocuteur.

Les appels à projets lancés dès à présent concernent les opérations éligibles suivantes :

  • chaleur fatale ;
  • géothermie profonde ;
  • géothermie de surface et pompes à chaleur ;
  • chaufferie biomasse ;
  • réseaux de chaleur et de froid alimentés par des énergies renouvelables ou de récupération ;
  • boucles d’eau tempérée.

Les critères d’éligibilité et de financement sont disponibles sur le site ADEME.

NB : l’appel à projets Solaire thermique de l’ADEME n’est pas lancé pour cette session d’appel à projets 2022, cependant une candidature au fil de l’eau est possible.

La procédure se déroule en 2 phases :

  1. Une pré-candidature à compléter d’ici au jeudi 23 juin 2022 15 heures.
  2. Une réunion d’information en présentiel le mardi 18 octobre 2022 après-midi (la matinée sera consacrée aux Assises des EnRR co-organisées avec la DRIEAT)
  3. Une candidature complète à déposer pour le jeudi 10 novembre 2022 à 15 heures sur les sites de l’ADEME et de la Région. Pour l’ADEME, le dépôt se fera via la plateforme Agir pour la transition en créant préalablement un compte et en envoyant par mail le numéro (21IFD0XXX) de la candidature déposée sur la plateforme AGIR à l’adresse energie.idf@ademe.fr. Pour la Région, le dépôt se fera sur la plateforme Mes démarches.

La page dédiée au Fonds Chaleur sur le site national de l’ADEME renvoie vers les conditions d’éligibilité et de financement de chaque technologie, incluant également les différents volets qui seront à compléter à partir de début juillet ainsi que les pièces à fournir.

NB : Les dossiers sont déposés en 2022, selon les conditions d’éligibilité et de financement du Fonds Chaleur de 2022 (côté ADEME) et du règlement d’intervention de la stratégie énergie-climat votée lors de la CP no 2020-276 (côté Région). Cependant, les projets matures feront l’objet d’une instruction en 2023 et d’une contractualisation en 2023 selon des conditions d’octroi et des modalités financières qui pourront être amenées à évoluer.

Retrouver le webinaire et les principales informations :

Replay du webinaire de présentation des appels à projets Chaleur renouvelable

Présentation du webinaire (PDF - 4.92 Mo)

Questions/réponses du webinaire (PDF - 676.01 Ko)

Contacts :

L’exemple des projets Trade et Sylvaligne

Pour garantir un approvisionnement durable des chaufferies biomasses, l’ADEME Île-de-France encourage des actions sur la ressource en bois francilienne.

Les Appels à manifestation (AMI) nationaux « DYNAMIC Bois » ont permis le financement de deux projets en Île-de-France : Trade (lauréat 2015) et Sylvaligne (lauréat 2016).

L’ADEME apporte, sur ces deux projets, un accompagnement financier en soutenant des investissements matériels (machines, développement d’outils informatiques, etc.), des actions d’animations et des actions de renouvellement des peuplements sur des surfaces boisées privées.

L’anticipation des projets d’investissement

La Direction régionale Île-de-France de l’ADEME a mis en place et anime depuis 2012 des réseaux franciliens d’acteurs (collectivités et opérateurs énergétiques). Ces réseaux, couplés à des annonces régulières, permettent de connaître les projets d’investissements importants avec parfois plusieurs années d’avance (géothermie profonde, création de réseaux de chaleur notamment).

Ces réseaux sont les suivants :

  • le Comité technique de la géothermie sur aquifère profond ;
  • le Comité technique des réseaux de chaleur urbains ;
  • Francilbois ;
  • le Club biomasse régional.

En plus de réunions spécifiques, les acteurs des filières se réunissent une ou deux fois par an, et notamment lors des Assises régionales des énergies renouvelables et de récupération, organisées par l’ADEME et la DRIEE.

Quelques documents de référence