Ressources et déchets dans le BTP

Les impacts du BTP sur l’environnement s’avèrent grandissants. Si rien n’est fait, l’industrie produira 9 millions de tonnes de déchets supplémentaires par an d’ici 2025, et ce sur le territoire francilien seul. Consciente de l’urgence de la situation, l’ADEME a lancé plusieurs Appels à projets (AAP) visant à mieux gérer les déchets, mais aussi à favoriser la réutilisation de la matière disponible, pour accompagner l’émergence des matières premières secondaires.

La gestion des déchets au cœur de nombreux projets franciliens

Co-financé par l’ADEME et la Société du Grand Paris (SGP), l’appel à projets ADEME-SGP se concentre sur la recherche de solutions innovantes pour la gestion des déblais issus des chantiers du Grand Paris, notamment lors de la construction de nouvelles lignes de métro.

Il s’agit en effet d’un enjeu environnemental majeur : d’ici à 2030, les chantiers de construction du Grand Paris Express (le nouveau métro) vont générer 43 millions de tonnes de terre. Une quantité considérable qui représente une hausse de 10 à 20 % de la quantité de déblais générée chaque année en Île-de-France.

Sur les 74 dossiers de candidature déposés, 6 projets lauréats et 1 projet « coup de cœur » ont été retenus. Ces solutions couvrent l’ensemble du cycle de vie des déblais, de leur caractérisation à leur valorisation. Leurs résultats sont utilisables pour notamment alimenter le contenu des dossiers de consultation des entreprises gérant les déchets du BTP.

► En savoir plus sur « Le Grand Paris des déblais »

Favoriser l’exploitation de la matière disponible

L’appel à projets « Métabolisme urbain »

Depuis 2016, l’ADEME étudie et finance des projets de réutilisation des matières disponibles dans le cadre du renouvellement urbain. Parmi eux, le projet Métabolisme urbain de Plaine Commune (financé par l’ADEME) s’intéresse aux matériaux de construction qui arrivent sur le territoire Plaine Commune (zone regroupant plusieurs communes du nord de Paris comme Saint-Denis, La Courneuve, Aubervilliers, Stains, Saint-Ouen...).

L’objectif : exploiter la matière disponible dans les bâtiments présents plutôt que de l’éjecter pour consommer des matières importées.

Le projet Métabolisme urbain   de Plaine Commun

0
Le territoire de Plaine Commune étant en constant renouvellement urbain, de nombreux bâtiments sont démolis et les imposants déchets générés sont expulsés au lieu d’être réutilisés. Avec ce projet, l’ADEME et Plaine Commune encouragent la réutilisation des matériaux présents en évitant que leur sortie du territoire devienne la norme (réduisant ainsi les transports prévus à cet effet).

Pour ce faire, les partenaires sont en charge d’identifier les matériaux qu’il est possible de récupérer et réfléchit à l’aménagement des constructions. Dans le même temps, l’Agence met en place des plateformes dans les zones urbaines denses et des outils numériques pour faciliter le travail sur place.

► Consulter la plaquette de présentation du projet « Métabolisme urbain » (PDF - 5.61 Mo)  

L’appel à projets « Économie circulaire et déchets en Île-de-France »

0
Pour inciter à la mise en place d’une économie circulaire, l’ADEME a lancé fin 2017 son premier AAP « Économie circulaire & déchets en Île-de-France ».

L’objectif : accélérer l’identification et le montage de projets, mais aussi favoriser et accompagner les synergies organisationnelles entre différents acteurs régionaux.

Cet AAP annuel est destiné aux collectivités territoriales, établissements publics (tels EPA, EPIC, etc.), aux associations, fondations, entreprises et acteurs privés.

► Consulter l’appel à projets Économie circulaire et Déchets en Île-de-France.

En Île-de-France, 30 projets d’aménagement vont s’échelonner sur les années à venir afin d’identifier ce qui peut être réutilisé ou non.