Mobilité des personnes

L’ADEME soutient les nouveaux services de mobilité des personnes

Alors que l’autopartage et les transports en commun sont devenus la norme en région parisienne, il s’agit désormais de rendre ces services de mobilité moins impactants sur la qualité de l’air.

L’espace parisien dédié aux mobilités électriques

Espace mobilité électrique : le pôle des 4 roues

L’ADEME Île-de-France préconise et accompagne de nombreux projets de mobilité électrique et GNV. 

De 2006 à 2016, l’Agence a apporté son aide à l’Espace mobilités électriques (EME).

L’espace sensibilise le public à l’usage des mobilités douces, apporte des conseils sur les véhicules adaptés aux besoins de chacun, met à disposition de la documentation, et offre la possibilité de tester les véhicules en exposition.

 

Un projet conjuguant lien social et transport durable

En plus d’être opératrice de 2 000 points de recharge sur l’ensemble de la région Île-de-France, l’ADEME Île-de-France participe au service d’écomobilité sociale et partagée mis en place par la Communauté de communes de la Haute Vallée de Chevreuse (CCHVC).

Cartographie des 16 bornes présentes dans la CCHVC

Ce projet comprend 16 bornes, 32 points de charge répartis dans les 10 communes de la CCHVC et un service inédit de mobilité solidaire porté par l’entreprise Clem’, permettant aux personnes de réserver un véhicule en autopartage pour se déplacer. 

Le service s’adresse également aux personnes étant dans l’incapacité de conduire. En effet, il permet à une personne ayant besoin de se déplacer de réserver la voiture en autopartage et de faire appel à un conducteur bénévole grâce à une plateforme de mise en relation.

► En savoir plus sur le service écomobilité de la CCHVC.

L’Appel à projets « Vélo et territoires » dans le cadre du Plan Vélo

L’ADEME porte pour le compte de l’État, l’Appel à projets (AAP) « Vélo et territoires » qui s’inscrit dans une démarche d’accompagnement des territoires ruraux, péri-urbains et urbains peu denses dans la définition, l’expérimentation et l’animation de leur politique cyclable. Cet AAP avait pour objectif d’anticiper la mise en œuvre du Plan vélo et de mobiliser la dotation de soutien à l’investissement sur des projets d’infrastructures cyclables aboutis. 

► Consulter l’AAP « Vélo et territoires »

Des actions de sensibilisation pour inciter au passage à l’acte

L’écomobilité gagne progressivement du terrain en Île-de-France, l’ADEME se mobilise pour contribuer au changement des comportements de la population et met en place des challenges de mobilité avec les collectivités.

L’opération « L’agglo sans mon auto » à Cergy Pontoise

Des challenges de mobilité ont été avec la Communauté d’agglomération de Cergy Pontoise pour inciter les habitants à modifier leurs habitudes de déplacement domicile-travail pendant une durée déterminée. L’objectif : éviter la mobilité motorisée et favoriser le covoiturage, le vélo et les transports en commun.

► Lire la fiche ADEME Exemple à suivre de l’opération « L’agglo sans mon auto » (PDF - 778.35 Ko)

Le défi « sans voiture » à Paris

Pour inciter les Franciliens à changer de comportement pour leurs trajets domicile-travail, l’ADEME île-de-France a lancé, avec la Ville de Paris, le premier défi ludique pour renoncer à son véhicule personnel durant une période déterminée, et tester gratuitement des solutions d’écomobilité innovantes et plus respectueuses de l’environnement. L’ADEME Île-de-France a participé à deux éditions de ce grand défi.

Les participants ont pu découvrir gratuitement plusieurs modes de déplacements actifs (vélos, vélos à assistance électrique, Vélib’…) ou tester des modes de transports alternatifs (autopartage de véhicules, transports en commun, covoiturage, Autolib’…).

► En savoir plus sur le défi « 7 jours sans ma voiture » (PDF - 1.05 Mo)