Santé et aménagement

Intégrer la santé dans les projets d’aménagement

L’état de santé préoccupant des populations urbaines et périurbaines

L’état de santé des populations urbaines et périurbaines est influencé par plusieurs facteurs :

  • ségrégation spatiale ;
  • fonctionnement et isolement social ;
  • développement économique ;
  • environnement naturel et bâti ;
  • nuisances environnementales (qualité de l’air, accès à une alimentation saine…).

À l’heure où des pathologies chroniques comme le diabète de type 2, l’obésité, les maladies cardiovasculaires, l’asthme, ou certaines affections respiratoires de longue durée augmentent, il est particulièrement important de s’interroger sur le rôle et le fonctionnement des territoires dans l’évolution de ces maladies. 

L’impact des nuisances environnementales en Île-de-France

L’Île-de-France est une région largement impactée par les nuisances environnementales :

  • les indicateurs de pollution atmosphérique sont largement supérieurs aux recommandations de l’OMS. En 2015, 1,6 million de Franciliens et plus d’un Parisien sur deux étaient potentiellement exposés à des valeurs annuelles de dioxyde d’azote supérieures au seuil réglementaire ;
  • le passé industriel de la région fait que l’on retrouve dans les sols franciliens des produits polluants : hydrocarbures, métaux (plomb, arsenic, cadmium, chrome), solvants halogénés, seuls ou en mélange. L’usage de pesticides dans les zones cultivées a également un impact ;
  • les nuisances sonores liées à la densité de l’urbanisation sont également nombreuses. Une évaluation réalisée par Bruitparif et l’Observatoire régional de santé Île-de-France a montré que le bruit des transports dans l’agglomération parisienne est responsable, chaque année, de 75 000 années de vie en bonne santé perdues, soit une perte de 7,3 mois par habitant en moyenne au cours d’une vie entière.

À cela s’ajoutent les effets du dérèglement climatique, avec l’apparition de forts épisodes caniculaires par exemple, qui touchent au confort de vie de nombreux habitants, dont les plus vulnérables.

L’ADEME encourage un urbanisme favorable à la santé

Les outils développés par l’ADEME depuis plusieurs années, à travers la démarche d’Approche environnementale de l’urbanisme (AEU), encouragent les professionnels et les collectivités à intégrer davantage les enjeux environnementaux (air, bruit, sites et sols pollués…) à leurs projets. 

À ces enjeux environnementaux, s’est ajoutée la santé : les porteurs de projets sont en effet encouragés à replacer l’humain au cœur de la conception des projets d’aménagement et des politiques publiques. Cela implique de mettre en place des dispositifs de gouvernance de projet, d’associer davantage les habitants (notamment les plus éloignés de la parole publique), d’associer de nouveaux services techniques dans la collectivité. Cela signifie aussi de se poser systématiquement la question de l’impact positif ou négatif d’une décision d’aménagement urbain sur la santé humaine.

Il existe des co-bénéfices santé-aménagement qui sont générés de manière implicite : la création d’un jardin partagé par exemple - un lieu de biodiversité, de rafraichissement, d’approvisionnement local de l’alimentation - induit une amélioration de la santé physique et mentale des habitants.

Un partenariat ADEME/Agence régionale de santé (ARS) pour soutenir des démarches d’urbanisme favorables à la santé.

Depuis 2016, la Direction régionale Île-de-France de l’ADEME et l’Agence régionale de santé (ARS) Île-de-France ont décidé conjointement de soutenir, dans le cadre d’Appels à manifestation d’intérêt (AMI), les démarches d’urbanisme favorables à la santé. 

Le premier AMI a eu lieu en 2016. Il a permis de récompenser quinze lauréats qui se sont vu proposer un accompagnement technique dans le cadre d’ateliers de sensibilisation, et, pour six d’entre eux, un financement de leur projet. 

Le deuxième AMI, qui s’intègre dans l’action du Plan régional Santé Environnement 2017-2021 (DRIEE/ARS) intitulé « Prendre en compte la santé dans les politiques d’aménagement », a été lancé fin janvier 2019.

► Lire le communiqué de presse de l’ADEME et l’ARS sur le 2e AMI « Santé, environnement & aménagement durable » (PDF - 230 Ko)

► Télécharger le règlement du 2e AMI « Santé, environnement & aménagement durable » (PDF - 550 Ko)

L’ADEME apporte également son soutien à des dispositifs portés par ses partenaires régionaux :